Caldera : à la recherche des teintes perdues (épisode 2)

Caldera : à la recherche des teintes perdues (épisode 2)

Voici le deuxième article d’une série destinée à vous aider à effectuer vos recherches de teintes directement dans Caldera. Grâce à sa gestion colorimétrique avancée et les outils puissants qu’il met à disposition, imprimer une teinte Pantone ou une couleur dont on ne connait pas la composition ne sera plus un problème.

Le nuancier ciblé

L’outil Nuancier (ColorBook) disponible dans le module de gestion des teintes nommées permet de créer un nuancier ciblé, qui se propose de décliner une teinte dite hors gamut en modifiant sa séparation CMJN. Si la teinte en elle-même n’est pas reproductible à 100%, il est possible de trouver par ce biais une teinte qui s’en approche suffisamment ou une composition CMJN qui va tromper notre œil et permettre d’atteindre la teinte recherchée.

Fonctionnement

Depuis le module de gestion des teintes nommées, il suffit de sélectionner la teinte que l’on veut décliner puis de cliquer sur le bouton Nuancier. Cela aura pour effet d’ouvrir l’interface de création du nuancier qui se présente ainsi :

Caldera-colorimétrie-ton direct-tons directs-nuancier-colorbook

Par défaut, dans mon profil et avec les réglages d’impression préalablement choisis, Nuancier me propose d’imprimer 4357 nuances de rouge. Il y a de fortes chances que je trouve parmi elles une couleur qui me convienne. Par ailleurs, il est très simple de resserrer l’échantillonnage afin d’avoir des variations plus marquées entre chaque carré de couleur (ou patch). Voyons comment la fenêtre est organisée.

Tout d’abord, elle possède 2 onglets. On trouve la zone “Couleurs” où l’on va pouvoir définir le type de nuancier et son étendue et une zone “Mise en page” qui permettra de définir le format du nuancier, la taille de chaque patch, et leur organisation sur la page.

Dans l’onglet Couleurs, on peut en premier lieu choisir le type de nuancier. C’est bien-sûr le nuancier ciblé qui nous intéresse ici.

Il faut ensuite définir la finesse de l’échantillonnage et enfin les informations à afficher sous chaque échantillon. Ces paramètres changent selon que l’on choisi un mode de variation en fonction du périphérique ou un mode de variation LCH.

Le mode LCH

Le nuancier LCH va faire varier la teinte recherchée à partir de sa valeur Lab d’entrée (celle définie par la bibliothèque de couleur).

L’espace LCH est le même espace colorimétrique que l’espace Lab dont il reprend la même forme de sphère, mais les coordonnées de chaque teinte sont définies différemment.

Caldera-colorimétrie-ton direct-tons directs-nuancier-colorbook

L = Luminance (Lumière sur un axe de 0 à 100%)

C = Chrominance (Saturation de 0% au centre de la sphère à 100% à l’extérieur)

H = Hue (Teinte de 0° à 359°selon la position du point sur e cerclée chrominance)

Ainsi, si L=0, quelques soient les autres valeur, cela donnera du noir; si L=100, alors nous aurons du blanc. Si L=50 et C=0, alors nous aurons un gris neutre quelque soit la valeur de H.

Cette représentation de l’ensemble des couleurs est très efficace et plus “parlante” que des coordonnées de valeurs Lab. Ainsi, si nous avons imprimé une teinte dont le rendu n’est pas satisfaisant, il est assez aisé de remarquer si elle manque de luminosité ou si elle n’est pas assez saturée.

Caldera-colorimétrie-ton direct-tons directs-nuancier-colorbook

Voici un nuancier LCH, à partir du Pantone Red 032 avec des valeurs extrêmes pour bien saisir le principe. Regardons le paquet du centre (rouge). Chaque colonne correspond à une variation de la valeur de chrominance (C) et chaque ligne à une variation de la luminance (L). Le pas souhaité pour ces deux valeurs étant de 3, nous avons 3 propositions par direction. Le patch central et biseauté correspond à la teinte originale (ici, le Pantone Red 032).

Il a été demandé à la teinte de varier de 100° avec 1 seul échantillon par direction. Cela génère des patches bleu dans une direction et vert dans l’autre.

Caldera-colorimétrie-ton direct-tons directs-nuancier-colorbook

Voici un autre nuancier LCH autour du Pantone Red 032, mais avec des variations plus subtiles et plus à même de nous permettre de trouver la couleur que l’on recherche. On a effectué une variation de 10 pour les valeurs LCH avec 1 pas pour L et C et 3 pas pour H. Le nuancier est constitué de 64 variations. Cela a pris 1 minute pour le générer.

Le mode périphérique

Le nuancier en mode périphérique va faire varier non plus la valeur d’entrée de la teinte, mais sa composition CMJN de sortie. Les options de variations sont orientées sur l’encre (nombre de pas et pourcentage de variation bien-sûr, mais aussi nombre d’encres modifiées et combinaisons d’encres à explorer).

Ce type de nuancier a tendance à créer beaucoup plus de patches et peut paraître moins évident à lire. En revanche, il y a plus de chance de trouver la bonne teinte du premier coup.

Caldera-colorimétrie-ton direct-tons directs-nuancier-colorbook

Nous avons demandé à ColorBook ici de chercher dans toutes les directions (CMJN) sur une étendue de plus ou moins 5% avec 2 échantillons par direction. Le nuancier comporte 226 patches. Dans ce mode aussi, la teinte originale est située au centre du nuancier et le patch est doté d’un angle biseauté.

Imprimer le nuancier

Une fois le nuancier généré, il s’agit de l’exporter pour créer le PDF que l’on voudra imprimer. ColorBook va créer un PDF verrouillé par un mot de passe. Ce fichier ne sera exploitable que dans Caldera. Il est possible de cocher la case “Load in ImageBar” dans la fenêtre de dialogue d’export afin que le fichier s’affiche automatiquement dans la barre d’image de votre RIP.

Remplacer la teinte originale

Le nuancier LCH vous fournira des valeurs LAB de remplacement. Le nuancier périphérique quant lui proposera une nouvelle composition CMJN de la teinte choisie. Il est donc important d’afficher ces valeurs ( avec les décimales ) sous les patches en sélectionnant la bonne information dans la section Étiquette du nuancier.

Dans l’interface de gestion des teintes nommées de Caldera, puis dans l’onglet Détails il suffira de remplacer les valeurs proposées par défaut par celles que l’on souhaite appliquer.

Caldera-colorimétrie-ton direct-tons directs-nuancier-colorbook

On modifiera les valeurs LAB d’entrée si le nuancier privilégié était en mode LCH et les valeurs CMJN de sortie si le nuancier a été généré en mode Périphérique.

On ne doit plus se fier à la valeur de delta E indiquée car la nouvelle teinte est mathématiquement plus loin de la valeur originale, en revanche elle satisfait l’œil de manière plus efficace.

Si on souhaite on peut cliquer sur la petite disquette d’enregistrement de la section modifiée afin que l’interprétation de la teinte soit permanente avec le profil choisi.

Remarque

Il est conseillé de choisir les teintes dans le nuancier sous lampe normalisée. En effet, si l’on compare une impression jet d’encre ou UV avec un nuancier Pantone imprimé en offset, il est possible que des effets de métamérie viennent perturber la façon dont les couleurs sont interprétées sous un éclairage quelconque et la comparaison serait alors faussée.

Pour aller plus loin

Si au premier jet vous ne trouvez pas de teinte satisfaisant votre attente, il est possible d’affiner la recherche. En effet, vous pouvez créer un nouveau nuancier à partir non plus cette fois de la teinte du fichier ou du Pantone, mais à partir de ou des teintes les plus proches, retenues dans le premier jet.

Caldera-colorimétrie-ton direct-tons directs-nuancier-colorbook

Pour ce faire, nous vous conseillons de repartir de la fenêtre de gestion des teintes nommées (donc de fermer le créateur de nuanciers) et de créer une nouvelle couleur (vous pouvez lui donner les valeurs CMJN que vous voulez). Ensuite dans l’onglet Détails, vous devez lui attribuer les valeurs d’entrée LAB ou de sortie CMJN, selon que vous aviez créé un nuancier LCH ou Périphérique. Ensuite, à partir de Nuancier, vous créez de nouveaux échantillons ciblés sur la nouvelle couleur créée, mais sur une distance plus courte avec plus de pas afin de voir s’il est possible d’améliorer la reproduction de la teinte originale. Il sera possible aussi, dans le cas d’un nuancier en mode périphérique d’éliminer certaines combinaisons d’encre ou de limiter le nombre d’encres mélangées.

Caldera-colorimétrie-ton direct-tons directs-nuancier-colorbook

Par exemple lors de la recherche d’un rouge, si la couleur la plus proche contient 100% de Magenta et 100% de jaune, il n’est peut-être plus utile de modifier cette combinaison d’encre (Magenta+Jaune). Le nuancier gardera les valeurs des encres concernées à 100% et modifiera la teinte en ajoutant ou soustrayant du Cyan et du Noir.

Caldera-colorimétrie-ton direct-tons directs-nuancier-colorbook

Veuillez noter qu’il est possible de choisir plusieurs couleurs à nuancer d’un seul coup. Il suffit de cliquer sur Choose Target dans la création du nuancier pour définir quelles teintes on souhaite rechercher.

Rappel

La documentation au sujet de ColorBook fournie avec Caldera est très complète, au format PDF et disponible en français. Elle décrit précisément tous les types de nuanciers que l’on peut créer ainsi que la méthode pour y parvenir. Elle est disponible directement depuis le logiciel en suivant le menu À propos de/Documentations

Le premier article de la série est disponible au bout du lien suivant : Caldera : à la recherche des teintes perdues (épisode 1)