FAQ

EPSON

 

CALDERA

 

GMG

 

SUMMA

 

SWITCH

  • Répétition de pose dynamique
    • Ce flux permet de faire de la répétition de poses sur une planche à partir de données variables (Largeur/Hauteur de la planche, Distance entre les poses) et générer un PDF imposé.

      Flux Switch FAQ – Répétition de pose dynamique

      Aide :

      Callas pdfToolbox est capable de faire du Step&Repeat mais uniquement avec des valeurs fixes comme le nombre de répétitions horizontales et verticales. Pour ‘dynamiser’ cette fonction, il suffit de calculer le nombre de répétitions horizontales et verticales pour une dimension de planche donnée. C’est plus complexe qu’il n’y parait en réalité. Et cela nécessite plusieurs étapes :

      • Déclarer les variables de la planche souhaitée en sortie : on utilise pour ça le paramètre JobState (Etat du travail) qui permet de stocker une variable dans Switch. Sur le flux d’exemple, j’ai défini cette variable à L2000-H3000-D5 soit une largeur de 2000mm, une hauteur de 3000mm et une distance entre les pages de 5mm (il est possible de mettre 0mm en chaque répétition)

      • Dans l’outil Step&Repeat on va déclarer les variables et faire les différents calculs

      • On va devoir déclarer le format de la planche et la distance entre les pages à partir de la variable stocké précédemment dans l’état du travail : L2000-H3000-D5
        • Page width : [Job.JobState:After= »L »,Before= »-« ] soit le texte après L et avant le -, c’est à dire 2000.
        • Page height : [Job.JobState:After= »-H »,Before= »-« ] soit le texte après le -H et avant le -, c’est à dire 3000.
        • Page distance : [Job.JobState:After= »-D »] soit le texte après -D, c’est à dire 5
      • Il faut désormais définir le nombre de répétitions horizontales et verticales par un calcul.

      La formule : Largeur de la planche / (Largeur du fichier + distance entre les pages)

      Nous avons besoin cependant de l’entier inférieur : en effet, si on peut mettre 3,9 répétitions, un arrondi classique nous donnera 4 répétitions, ce qu’on ne souhaite pas. On va donc utiliser la fonction Round en retranchant 0,49 au résultat de la formule. Ainsi, quelque soit le résultat du calcul, on obtiendra toujours le chiffre entier inférieur.

      De plus, on va devoir récupérer le format de la Trimbox du PDF qui est fourni par défaut en point, il faudra donc le multiplier par 0,352778 pour obtenir des mm.

      • Horizontal distribution : [Switch.Calculation:Expression= »round([Job.JobState:After= »L »,Before= »-« ]/([Stats.TrimBoxWidth]*0.352778+[Job.JobState:After= »-D »])-0.49) »]
      • Vertical distribution : [Switch.Calculation:Expression= »round([Job.JobState:After= »H »,Before= »-« ]/([Stats.TrimBoxHeight]*0.352778+[Job.JobState:After= »-D »])-0.49) »]

      Résultat :

  • Utilisation de l’élément Capture XML
    • Ce flux détaille les différentes utilisations de la fonction Capture XML. Il existe dans Switch 4 méthodes différentes de capture des métadonnées XML en fonction du réglage de l’élément ‘Capture XML‘.

      utilisation-de-lelement-capture-xml-1

      Flux Switch FAQ – Utilisation de l’élément Capture XML

      Aide :

      Cas n°1 – Actif près des métadonnées

      Dans ce cas, le fichier et le xml sont déposés dans le dossier d’entrée (on a donc deux travaux dans le dossier d’entrée) et ils possèdent le même nom.

      utilisation-de-lelement-capture-xml-3

      Le PDF et le XML sont associés, seul le PDF subsiste en sortie et on va pouvoir aller renommer et créer une arborescence en fonction des métadonnées grâce aux variables de la liste ‘Metadata‘. On retrouve ici l’ensemble des champs du XML contenu dans le dataset externe du PDF nommé Xml.

      utilisation-de-lelement-capture-xml-2

      On obtient en sortie la nomenclature et l’arborescence souhaitée :

      utilisation-de-lelement-capture-xml-4

      Cas n°2 – Métadonnées dans l’actif du dossier de travail

      Dans ce cas, le fichier et le xml sont dans le même dossier (peu importe leurs noms respectifs) et sont glissés en même temps dans le dossier d’entrée.

      utilisation-de-lelement-capture-xml-5

      On obtient alors un travail (le dossier) qui contient les deux fichiers. C’est le travail auquel va être associé le XML en tant que dataset. La fonction ‘Dégrouper le travail’ va séparé les fichiers de ce travail et on aura en sortie le XML et le PDF :

      utilisation-de-lelement-capture-xml-6

      Cas n°3 – Les métadonnées font référence à l’actif

      Dans ce cas, le chemin (et/ou le nom) du fichier PDF sont indiqués dans le XML.

      utilisation-de-lelement-capture-xml-7

      On glisse uniquement le fichier XML dans le dossier d’entrée, l’outil Capture XML va aller chercher le fichier qui se trouve au chemin indiqué par le XML.

      Cas n°3bis – Les métadonnées constituent l’actif

      Ce dernier cas utilise également le chemin du fichier contenu dans le XML mais de façon différente. L’outil Capture XML va uniquement associer les métadonnées en dataset sur le XML, puis dans un second temps, on va utiliser l’outil ‘Injecter le travail’ pour aller chercher le fichier au chemin indiqué.

      utilisation-de-lelement-capture-xml-8

      Attention : le réglage de l’outil Injecter le travail se fait sur la connexion sortante !

  • Afficher le rapport de contrôle sur un point de contrôle Switch Client
    • Ce flux permet de générer un rapport de contrôle avec Callas pdfToolbox en cas d’erreur ou d’avertissement puis de l’afficher sur un point de contrôle Switch Client.

      afficher-le-rapport-de-contro%cc%82le-sur-un-point-de-contro%cc%82le-switch-client-1

      Flux Switch FAQ – Afficher le rapport de contrôle sur un point de contrôle Switch Client

      Aide :

      afficher-le-rapport-de-contro%cc%82le-sur-un-point-de-contro%cc%82le-switch-client-3

      afficher-le-rapport-de-contro%cc%82le-sur-un-point-de-contro%cc%82le-switch-client-4

      Dans l’alerte généré dans Switch Client par le point de contrôle, dans Autres actions, on a désormais l’option Afficher le rapport qui va ouvrir le rapport de contrôle PDF.

      afficher-le-rapport-de-contro%cc%82le-sur-un-point-de-contro%cc%82le-switch-client-2

      L’élément ‘Exporter les métadonnées‘ permet d’extraire le rapport PDF inclus en tant que jeu de données dans le travail et ainsi pouvoir l’enregistrer dans le dossier Out.

  • Simplification du XML Switch Client
    • Ce flux permet de simplifier le jeu de données XML provenant des champs de formulaire de Switch Client.

      simplification-du-xml-switch-client-1

      Flux Switch FAQ – Simplification du XML Switch Client

      Aide :

      Ce flux utilise le langage XSL et l’élément ‘Tranformation XSLT‘ afin de mettre en forme de façon plus simple le XML qui provient des champs de formulaire de Switch Client. Le script va utiliser les étiquettes des champs pour en faire des balises XML (<nom_de_l_etiquette>). Comme ces balises ne peuvent pas contenir de caractères spécifiques, il y a dans le script une première étape qui transforme le nom des étiquettes en nom normalisé (sans espaces, sans accents).

      jobticket-avant

      Métadonnées avant le traitement

      jobticket-apres

      Métadonnées après le traitement

      Limitation :

      Il ne faut pas mettre d’apostrophe dans les étiquettes sinon cela ne fonctionne pas.

  • Contrôler le format et l’homothétie
    • Ce flux permet de contrôler le format et l’homothétie d’un fichier PDF à partir de métadonnées (Largeur / Hauteur en mm) provenant d’un point d’envoi Switch Client.

      Le contrôle du format vérifie si la trimbox (zone de rognage) du fichier est bien équivalente au format indiqué dans le point d’envoi (avec une conversion de la trimbox de point vers mm).

      Le contrôle de l’homothétie se fait par la comparaison du rapport Largeur / Hauteur de la trimbox et du format indiqué.

      contro%cc%82ler-le-format-et-lhomothetie-1

      Flux Switch FAQ – Contrôler le format et l’homothétie

      Aide :

      Le format de trimbox (zone de rognage) d’un fichier PDF est accessible via la variable Stats.TrimBoxWidth et Stats.TrimBoxHeight. Cependant, cette information concerne la première page du PDF et est exprimée en point. Il faut donc faire la conversion en mm en multipliant la valeur en point par 0,352778. On utilise pour ça, la variable Switch.Calculation et la fonction round () pour obtenir un entier.

      contro%cc%82ler-le-format-et-lhomothetie-2

      Pour le calcul de l’homothétie, on va comparer le rapport Largeur / Hauteur de la trimbox du fichier et le rapport Largeur / Hauteur des métadonnées indiquées dans le point d’envoi avec une précision de 3 chiffres après la virgule.

      contro%cc%82ler-le-format-et-lhomothetie-3

      contro%cc%82ler-le-format-et-lhomothetie-4

      Conseil : pour le chemin d’accès d’emplacement dans les champs de métadonnées, il est préférable d’utiliser la syntaxe suivante : //field[tag=’Nom_du_champ’]/value plutôt que la syntaxe par défaut : /field-list/field[1]/value.

      En effet, si le champ change de place, il ne sera plus en position [1] et le flux ne pourra plus fonctionner.

  • Placer du texte avec Callas
    • Ce flux permet de placer la variable nom du fichier (Job.Name) en bas de chaque page du PDF à l’aide de la fonction ‘Placer du texte’ de Callas pdfToolbox.

      placer-du-texte-avec-callas2

      Flux Switch FAQ – Placer du texte avec Callas

      Aide :

      Dans Callas pdfToolbox, dans le correctif ‘Placer du texte‘, il faut déclarer une variable (texte_a_placer).

      placer-du-texte-avec-callas3

      Dans Switch, dans l’élément ‘Callas pdfToolbox Profiles‘, il faut activer l’option ‘Define variables for dynamic profiles‘ et indiquer le nom de sa variable et sa valeur en respectant la syntaxe suivante :

      • nom_de_la_variable:valeur_fixe_ou_variable

      placer-du-texte-avec-callas4