Focus sur Caldera Mount Tool

Focus sur Caldera MountTool

Caldera MountTool, l’outil tant attendu…

L’équipe de Caldera a mis à disposition un nouvel utilitaire, Caldera MountTool sur sa page Caldera Debian Tools qui va se charger de monter automatiquement les partages sur votre PC Linux que ce soit en SMB ou en NFS.

Si vous utilisez Caldera sous Linux depuis plusieurs versions, vous aviez sans doute l’habitude d’utiliser SMB4k, qui permettait de se connecter à des lecteurs réseau automatiquement au démarrage de votre PC. Ce petit logiciel était fort pratique et permettait aux non-initiés de monter facilement des partages en SAMBA sans avoir à passer par le Terminal et ses lignes de commande. Seulement voilà, SMB4k, il faut bien l’avouer, jouait parfois des tours et refusait de remplir sa mission.

Nostalgie ou pas, SMB4k n’est plus disponible sur Debian 8.6 Jessie. Or, si vous avez installé Caldera v11, vous avez au préalable mis à jour votre PC avec ce nouvel OS (si vous avez mis à jour Caldera en version 11 sans mettre à jour votre OS, vous perdez des fonctionnalités phare de votre RIP) et vous avez besoin de savoir faire fonctionner Caldera MountTool.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Nous ne reviendrons pas sur l’installation du logiciel que nous avons décrite dans un précédent article intitulé Caldera Debian Tools, boîte à outils Linux

Cependant, précisons que, une fois installé, le logiciel se loge dans l’onglet Internet du menu Logiciels

Caldera MountTool-emplacement

Le logiciel demande une authentification pour se lancer. Il s’agit du mot de passe habituel.

Ensuite s’affiche à l’écran une fenêtre proposant différentes actions.

Caldera MountTool-fenetre principale

Puisque nous voulons créer un raccourci vers un dossier partagé quelque part sur le réseau, ce sont les lignes Mount a directory qui vont nous intéresser. Or, il y en a 4. SMB ou NFS et Auto-Mount ou fstab (voir le glossaire plus bas pour déterminer votre choix).

Une fois votre choix effectué, cliquez sur Valider. MountTool vous demandera alors l’adresse IP du partage que vous souhaitez atteindre. Cette adresse peut avoir deux formes :

une forme numérique : xxx.xxx.xxx.xxx, par exemple 192.168.1.115

ou une forme dns : //nom réseau de mon Pc qui partage/, par exemple /contrôleurimprimante/

Caldera MountTool-IPadress

Continuez et indiquez ensuite les identifiants nécessaires à la connexion. Si vous êtes certain que le partage est libre (connexion en invité autorisée), alors laissez les champs libres.

Caldera MountTool-credentials

Dernière question : quel type est de partage auquel vous essayez de vous connecter, Windows ou Mac/Linux.

Caldera MountTool-type de partage

Au bout de quelques secondes, le PC Caldera vous indiquera que le partage est monté et disponible. Il vous proposera de créer un bookmark dans le volet d’accès rapide de vos fenêtres.

Caldera MountTool-raccourci Caldera MountTool-raccourci2
Caldera MountTool-raccourci3

Vous pouvez monter ainsi autant de partages que vous le souhaitez. De plus les bookmarks seront toujours disponibles après redémarrage.

Glossaire :

SMB est une abréviation signifiant SAMBA qui est un protocole standard de partage de fichier. Il est utilisé par tous les système récents (macOS, Mac OS X, Windows et Linux).

NFS est l’acronyme de Network File System (Sytème de Fichier Réseau). C’est un protocole plus confidentiel, surtout réservé à l’univers Linux.

Certains partages ne fonctionneront qu’en NFS. c’est le cas notammentdes partages provenant d’un contrôleur d’imprimante. Il est important de savoir quel sera le protocole utilisé. Si vous n’en avez aucune idée, privilégiez le protocole Samba.

FSTAB est un fichier contenu dans le système Debian. Il est chargé de lister les éléments à faire monter au démarrage (partages, mais aussi lecteurs de CD, de disquettes…). Il est nécessaire d’indiquer au système un emplacement où créer un « mirroir » du dossier que l’on souhaite faire monter (en général, un dossier dans /mnt). On peut éditer le contenu de ce fichier avec un éditeur de texte afin de renseigner l’adresse du point de montage et la destination de montage. Tout cela est peu facile à appréhender et nécessite de savoir ce que l’on fait, au risque de casser le système d’exploitation.

Auto-Mount, fonctionne de la même manière que FSTAB. Cependant les données de montage ne sont pas écrites sur un fichier aussi sensible. De plus il n’est pas nécessaire d’indiquer un chemin de montage. Ce protocole remplace avantageusement le montage via FSTAB.

D’ailleurs si vous choisissez de faire un montage via FSTAB, Caldera vous préviendra que cette méthode n’est pas la plus adaptée.

Caldera MountTool-auto-mount ou fstab

Voici donc comment en quelques clics accéder aux dossiers partagés de votre réseau. Si des questions subsistent après la lecture de cet article, n’hésitez pas à prendre contact avec nous via l’adresse mail info@pixeltech.fr