Bonnes pratiques pour caractériser votre écran

L’article suivant décrit les bonnes pratiques pour caractériser votre écran. En effet, posséder un écran calibré est le seul moyen de garantir un affichage conforme de vos images. Si vous utilisez des logiciels de traitement d’images automatique comme Elpical Claro (dont on vous a déjà parlé sur notre blog : http://blog.pixeltech.fr/claro-loutil-automatique-de-retouche-dimages-de-elpical-sort-en-version-11/), il est pertinent de visualiser les résultats obtenus sur un écran dont on maîtrise le rendu des couleurs.

S’il existe beaucoup de solutions de calibrage, nous décrirons ici la méthode à appliquer avec un spectrophotomètre Xrite i1 Pro 2 et le logiciel i1Profiler. Nous vous parlerons de la méthode « de base » de i1Profiler. À la fin de l’article, nous présenterons la méthode « Avancé ».

Il vous faudra tout d’abord vous procurer la dernière version du logiciel en vous rendant aux adresses suivantes en fonction de votre configuration : Mac Version ou PC Version

Mise en route :

Si l’installation est classique, le logiciel est soumis à licence. Vous avez acquis celle-ci le jour où vous avez acheté votre appareil de mesure. Il suffit de le brancher sur l’ordinateur où le logiciel est installé pour que celui-ci soit activé. Une fois l’appareil détecté, les modules activés perdront le bandeau « DEMO ». Selon la licence liée à l’appareil différents modules peuvent être activé.

Le module Caractérisation d’écran est du plus bas niveau et tous les appareils de la gamme le débloquent.

Bonnes pratiques pour caractériser votre écran-sans licence Bonnes pratiques pour caractériser votre écran-avec licence

Dès lors, cliquez sur caractérisation d’écran pour accéder à l’interface.

Bonnes pratiques pour caractériser votre écran-configuration

Comme il est possible que plusieurs écrans soient connectés à votre ordinateur, vous devez commencer par sélectionner celui que vous souhaitez calibrer avant de définir les contour de votre profil.

Point Blanc :

Il faut définir ensuite la valeur souhaitée pour le point blanc. Cette valeur va définir la couleur d’affichage d’un point blanc (R=255, V=255,B=255). Certaines valeurs sont pré-configurées car il s’agit de standards.

D50 (5000K) : c’est le standard de l’imprimerie. Le blanc est chaud et donne une impression de jaune. Attention cependant car le point blanc natif des écrans, réglé en usine, est plus proche de 6500K. Il y a donc une grosse correction à apporter pour se conformer à ce standard qui peut parfois être trop importante pour des écrans qui ne sont pas haut de gamme.

D55 (5500K) : C’est le standard de la photographie. Il affiche un blanc moins jaune que le standard D50 et peut être un bon compromis sur des écrans d’entrée ou de moyenne gamme.

D65 (6500K) : Ce standard correspond à la lumière du jour à midi. Il fera apparaître un point blanc légèrement plus bleuté qu’une feuille de papier sous un éclairage standard. C’est un standard utilisé dans l’impression textile. C’est aussi souvent le point blanc défini par défaut sur les écrans.

Si votre écran n’est pas d’emblée estampillé arts graphiques, vous risquez d’avoir du mal à atteindre un point blanc à D50. Dans ce cas, la valeur D55 ou D65 peut être plus adaptée.

De manière générale, si vous ne savez pas quelle valeur choisir, vous pouvez rester sur le point blanc natif de votre écran.

Il est possible de définir manuellement le point blanc soit en x,y, soit en u’v’. Toutefois, la caractérisation d’un écran vise bien souvent à ramener son affichage dans un standard et non pas à en personnaliser les valeurs.

Enfin, il est possible de mesurer la lumière ambiante de votre environnement de travail.

Luminance :

Il s’agit ici de définir la luminosité de votre écran. Là encore, s’il est possible de personnaliser la valeur ou de choisir celle définie en usine, des valeurs pré-définies existent.

Il faudrait adapter la luminosité à votre environnement de travail : plus celui-ci est lumineux, plus la valeur doit être haute.

Dans le domaine es arts graphiques, le standard préconisé est de 80cd/m2. Cela apporte le rendu le plus proche d’une feuille de papier. Toutefois, 120cd/m2 correspond à une valeur confortable recommandée dans la plupart cas.

Plus votre moniteur est ancien, plus il risque d’avoir du mal à atteindre une valeur élevée.

Enfin, vous pouvez, là aussi, mesurer l’éclairage ambiant afin que le logiciel fasse coïncider la luminance avec l’atmosphère de votre espace de travail.

Si vous décidez de mesurer l’éclairage ambiant pour définir le point blanc et la luminance, cochez alors la case « Utiliser la luminance des mesures du point blanc » plutôt que de prendre 2 mesures séparées qui pourraient être légèrement différente et fausser votre profil.

Gamma :

Le gamma d’un écran permet de compenser le fait que notre œil ne réagit pas de façon linéaire à la modification des lumières. Par exemple, si vous éclairez une lampe dans une pièce sombre, vous percevrez l’apport de lumière. Si maintenant vous éclairez la même pièce avec la même lampe mais en plein jour, vous ne percevrez pas l’apport de lumière, qui pourtant est le même que dans l’ombre. La courbe de réponse des tons et la valeur gamma qu’on lui associe  compense cet écart de perception.

Historiquement, les Mac utilisaient un gamma de 1.8 et les Pc sous Windows un gamma de 2.20. Aujourd’hui les 2 plateformes utilisent un gamma à 2.20. C’est la valeur que nous vous conseillons de choisir ici.

Contrôle actif de l’éclairage ambiant :

Cette fonctionnalité, comme son nom l’indique permet à votre profil de s’adapter en temps réel à l’éclairage ambiant de votre espace de travail.

De manière générale, il vaudrait mieux que cet éclairage ambiant ne change pas (à cause de la perception de l’œil humain évoquée dans le paragraphe précédent). C’est pourquoi les écrans professionnels sont livrés avec une « casquette » qui atténue ces variations.

Bonnes pratiques pour caractériser votre écran-écran professionnel

Si vous activez cette fonction, la courbe gamma ne sera pas stable et vous perdrez en précision colorimétrique. Il est préférable de ne pas cocher la case.

Mesure des valeurs cibles :

Une fois ces réglages déterminés, vous devez cliquer sur suivant pour passer à la mesure.

Vous avez encore ici la possibilité de définir quelques points nécessaires à la création du profil. Ces éléments dépendent de votre appareil de mesure. En fonction de celui-ci, certaines cases peuvent être grisées.

Le mode de mesure accéléré s’il est disponible est à proscrire. Il pourait générer des défaut dans votre profil. Tant qu’à faire un profil écran autant le faire le plus précisément possible.

Enfin, vous pouvez décider si vous souhaitez que les réglages de luminosité et contraste ainsi que les gains RVB soient gérés automatiquement par le logiciel (ADC) ou le soient manuellement. Le choix dépendra de votre écran. Sur un écran d’ordinateur portable ou sur un ordinateur intégré, type iMac, il n’y a pas de contrôles physiques de ces valeurs; sur la plupart des autres écrans, vous pouvez opter pour un réglage manuel.

Dès lors vous êtes prêt à créer votre profil écran. Pour ce faire, suivez les instructions concernant l’étalonnage et l’installation de l’appareil de mesure sur la droite de la fenêtre.

Bonnes pratiques pour caractériser votre écran-étalonnez l'appareil de mesure

Prenez garde à ce que le spectrophotomètre soit bien plaqué contre la dalle et qu’il ne bouge pas durant l’opération. Si vous avez opté pour des réglages manuels de la luminosité et éventuellement du contraste, il vous faudra jouer à la demande avec ces réglages afin de faire coïncider les réglages de votre écran avec les valeurs cibles.

Bonnes pratiques pour caractériser votre écran-ajustez la luminosité

 

ASTUCE : Si vous ne parvenez pas à atteindre exactement la valeur de luminance requise, préférez une valeur située entre les standards (1.80 – 2,20), plutôt qu’une valeur en dehors de la fourchette.

Une fois atteintes les valeurs cibles, cliquez sur suivant et laissez se dérouler la mesure des patches de couleur jusqu’à ce que le logiciel vous rende la main. Veillez, bien-sûr à ce que votre écran ne rentre pas en mode veille ou économiseur d’écran durant l’opération.

Bonnes pratiques pour caractériser votre écran-nommez votre profil

Attribuez un nom clair à votre profil. Il peut être intéressant d’y faire apparaître la date de création, ainsi que la valeur du point blanc, la luminance et le gamma visés.

Vous pouvez enregistrer le profil pour l’utilisateur seulement ou pour tous es utilisateurs de la machine et introduire un rappel de caractérisation régulier pour tenir votre profil à jour.

Votre profil est terminé et prêt à l’emploi. Les écrans suivants vous permettent de visualiser un avant/après par exemple pour voir le chemin parcouru et se rendre compte des corrections apportées.

Mode « Avancé »:

Le mode « avancé » de i1Profiler est très avancé et le mode « de base » très efficace. Cependant, le mode avancé permet de choisir des pré-réglages en fonction de votre activité. Ensuite la main est donnée à l’utilisateur pour choisir les standards de création du profil. À moins de bien savoir ce que vous faites, nous vous invitons à choisir les réglages par défaut.

Bonnes pratiques pour caractériser votre écran-mode avancé

Enfin, veillez à ne plus toucher aux réglages de luminosité et de contraste de votre écran après la création du profil. cela le rendrait obsolète. Attention donc si votre écran ou votre système d’exploitation est équipé de capteur de luminosité ambiante corrigeant à la volée celle de votre écran. Si la luminosité de l’écran n’est plus la même que celle définie dans le profil, ce dernier n’aura pus de sens.

Bonnes pratiques pour caractériser votre écran-luminosité auto

 

Dans le domaine des arts graphiques, posséder un écran de bonne facture et le calibrer régulièrement est une garantie d’afficher des images dans de bonnes conditions et s’éviter des surprises lors de l’impression.

Pixel Tech fourni des écrans Eizo dont vous pouvez trouver les références sur notre site institutionnel : https://pixeltech.fr/colorimetrie/ecrans-eizo/

Toutefois, tous les écrans quels qu’ils soient méritent d’être calibrés afin de coller au plus près des standards de votre métier.

Notre équipe se tient à votre disposition si vous souhaitez obtenir des conseils ou le matériel nécessaire pour bénéficier d’un affichage de qualité.